Emprunter avec une sclérose en plaques : la convention AERAS

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 7983
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Emprunter avec une sclérose en plaques : la convention AERAS

Message non lu par Bashogun » 29 avr. 2018, 10:00

S’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé :
la convention AERAS


Un assureur estimant qu'un demandeur présente un risque trop important dès l'instant que la probabilité que les événements garantis se produisent est statistiquement supérieure à leur norme, une bonne partie de la population ne pouvait accéder à une assurance emprunteur et donc au crédit, en particulier ceux qui étaient atteints d'une maladie grave et/ou chronique comme cancer, diabète ou encore sclérose en plaques.

Pour répondre à ce problème, une convention AERAS (S’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé) a ainsi été signée en 2007 entre l’Etat, les fédérations professionnelles des organismes d’assurance et des établissements de crédit et les associations représentant les personnes malades et les consommateurs et révisée en 2011 et 2015 pour apporter de nouvelles améliorations. Cette convention permet à une personne atteinte d’un grave problème de santé d’avoir plus facilement accès à un prêt. Elle s’applique pour les crédits à la consommation et les prêts immobiliers et professionnels.

Un site officiel dédié peut être aisément consulté pour préparer au mieux son projet :
http://www.aeras-infos.fr/cms/sites/aeras/accueil.html
La rubrique 'AERAS en pratique' surtout permet d'accéder à nombre d'informations et de conseils fort utiles.
Les points-clés développés :
  • Les personnes concernées par la convention
    Les crédits à la consommation
    Les prêts immobiliers et professionnels
    Le "droit à l'oubli" [pas pour nous !...]
    Les questionnaires de santé
    Le risque invalidité
    L'écrêtement des surprimes
    La liberté de choisir son assurance
    La confidentialité des informations personnelles
    Les délais de traitement
    Les alternatives à l’assurance
    En cas de litige
Pour les prêts immobiliers et professionnels, la convention Aeras est appliquée dans le cas où la demande de prêt n'excède pas 320 000 euros, et le contrat d’assurance arrive à échéance avant le 71e anniversaire.

Bon à savoir :
• Le délai maximal d’instruction de la demande d’assurance par le prêteur ou l’assureur est de 5 semaines ;
• lorsqu’un devis d’assurance a été transmis, il est valable 4 mois ; [autant faire jouer la concurrence en s'y prenant à l'avance et ne pas être 'obligé' par manque de temps de prendre 'l'assurance groupe' de la banque]
• la proposition d’assurance pourra prévoir une exclusion de garantie ou une surprime [et même les deux !];
• l’emprunt est accordé en fonction de la solvabilité de l’emprunteur.

Enfin des dispositions spécifiques de réduction (écrêtage) des surprimes pour ceux qui ont des revenus modestes en cas d’achat d’une résidence principale ou de prêt professionnel.

Avec toutes ces infos et tous les témoignages et les échanges développés sur le forum, vous êtes parés pour votre projet !
_________________
Sep rémittente diagnostiquée en sept 2011, premiers symptômes en 2008, voire 2005
Sep secondaire progressive depuis 2016, diagnostiquée en février 2019

Avatar de l’utilisateur
Sam
Débutant(e)
Messages : 7
Inscription : 20 juil. 2020, 15:32
Ville de résidence : Le Val d'hazey
Prénom : Sam
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=18020
Contact :

Re: Emprunter avec une sclérose en plaques : la convention AERAS

Message non lu par Sam » 26 août 2020, 10:46

j'ai vu hier cette info dans la presse pour les habitants d'ile de France.
ça m'a fait penser a ton post.

https://www.faire-face.fr/2020/08/25/su ... -logement/

Septendre
Fidèle
Messages : 304
Inscription : 18 déc. 2017, 15:44
Ma présentation : SEP depuis Juin 2017
Contact :

Re: Emprunter avec une sclérose en plaques : la convention AERAS

Message non lu par Septendre » 28 août 2020, 13:21

Hello,
J'ai pris un emprunt il y a quelques années, j'ai cherché d'abord les banques qui acceptent une assurance tiers. Là il y a déjà un surcoût, parce que les taux de vitrines bas sont généralement avec condition d'assurance par la banque.
2 eme étape, trouver une assurance. Un courtier s'est adressé aux établissements qui acceptent les personnes à risques médical.
2 refus et 2 acceptations, mais toujours avec des exclusions et des sur-primes.
Au final, la différence est substantielle, mais au vu des taux bas en cette période, je m'en sort assez bien.

Le courtier, qui m'a paru de bonne fois, m'a dit que le AERES est une bonne initiative que les assureurs trouve toujours moyen à contourner ou utiliser à leur profit.

La combinaison que j'ai trouvé a été plus profitable que la 1ere proposition de ma banque initiale. Le banquier m'a rappelé après pour s'aligner. Dès que je lui ai dit que j'avais une pathologie, il m'a félicité d'avoir trouvé aussi bien.

Il y a encore beaucoup de progrès à faire sur ce plan.

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 7983
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Emprunter avec une sclérose en plaques : la convention AERAS

Message non lu par Bashogun » 28 août 2020, 20:37

Merci Sam pour toutes ces précisions !
C'est effectivement une belle avancée - mais seulement en IdF et seulement pour les primo-accédants, mais on peut le comprendre.
J'espère que ça fera des petits dans d'autres régions.
Comment te portes-tu ?
Bien à toi.
Septendre a écrit :
28 août 2020, 13:21
Le courtier, qui m'a paru de bonne fois, m'a dit que le AERES est une bonne initiative que les assureurs trouve toujours moyen à contourner ou utiliser à leur profit.
La combinaison que j'ai trouvé a été plus profitable que la 1ere proposition de ma banque initiale. Le banquier m'a rappelé après pour s'aligner. Dès que je lui ai dit que j'avais une pathologie, il m'a félicité d'avoir trouvé aussi bien.
Il y a encore beaucoup de progrès à faire sur ce plan.
Bonsoir Septendre.
L'intérêt de l'AERAS, c'est surtout de permettre à de personnes dans des situations médicales lourdes d'accéder au crédit. IL y a bien l’écrêtage des surprimes, mais ça reste bien trop important. Il y a aussi les garanties qui peuvent être réduite a minima...
Je paye très cher pour des garanties réduites à leur plus simple expression.
Je sais bien que je devrais et pourrais changer d'assurance grâce à la loi Hamon, mais j'avoue ne pas avoir le courage de me relancer là dedans...
Bien à toi.
_________________
Sep rémittente diagnostiquée en sept 2011, premiers symptômes en 2008, voire 2005
Sep secondaire progressive depuis 2016, diagnostiquée en février 2019

Répondre

Revenir à « Banques »