Créer une association, qui s'est déjà lancé ?

Pour parler de tout et de rien !
Avatar de l’utilisateur
Barbara92
VIP
Messages : 4158
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Créer une association, qui s'est déjà lancé ?

Message non lu par Barbara92 » 22 août 2020, 02:27

Bonjour,

Est-ce ce que certains d'entre vous se sont déjà lancés dans la création d'une association ?

J'ai décidé de me lancer dans ce projet, et je suis ouverte à tous les conseils.

J'ai trouvé un lien qui décrit plutôt bien les étapes pour la création :
https://www.legalstart.fr/fiches-pratiq ... -a-suivre/

Merci par avance pour vos éventuels retour

Bon week-end !
De l'errance, à la sep, à l'errance

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
VIP
Messages : 3010
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Re: Créer une association, qui s'est déjà lancé ?

Message non lu par PatrickS » 22 août 2020, 10:24

Bonjour,

J'y ai participé.
Je dirais que le plus dur, c'est le but de cette association, c'est à dire les statuts.

Il faut bien penser à ce qu'on y met, pour ne pas risquer de se retrouver avec un truc qui n'est pas inscrits dans ces statuts.
Nous, c'était une association pour mettre en valeur le patrimoine de notre village (ancienne abbaye).
On y a mis aussi l'organisation de manifestations (payantes ou non) diverses, pas juste historiques.

L'autre difficulté est de constituer le bureau. Il faut être dans la même ligne de pensée, sinon, c'est la clash assuré.

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Avatar de l’utilisateur
Barbara92
VIP
Messages : 4158
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Re: Créer une association, qui s'est déjà lancé ?

Message non lu par Barbara92 » 23 août 2020, 12:24

Merci PatrickS pour ces informations.

Nous allons faire attention à la rédaction des statuts et prévoir large.

Pour l'instant nous sommes deux pour la création de l'association.
Mais il me semble qu'on peut être plus.
Toutes les personnes qui agiront sans faire partis des fondateurs seront des bénévoles si j'ai bien compris ?
De l'errance, à la sep, à l'errance

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
VIP
Messages : 3010
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Re: Créer une association, qui s'est déjà lancé ?

Message non lu par PatrickS » 23 août 2020, 14:58

Bonjour,

Il faut un "bureau", c'est à dire des responsables (président, secrétaire, trésorier...).
Mais que ce soit le bureau ou les membres, ce sont tous de bénévoles.
Nous, les seuls "paiements" qu'il y avait était les frais d'essence quand quelqu'un devait se déplacer pour chercher du matériel par exemple.
Ou, à la fin d'une manifestation, nourrir et désaltérer les gens.

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Avatar de l’utilisateur
Nostromo
Passionné(e)
Messages : 1992
Inscription : 26 mars 2018, 02:32
Ville de résidence : Nyon
Prénom : Jean-Philippe
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15577
Contact :

Re: Créer une association, qui s'est déjà lancé ?

Message non lu par Nostromo » 25 août 2020, 15:08

Salut Patrick et Barbara,
PatrickS a écrit :Mais que ce soit le bureau ou les membres, ce sont tous de bénévoles.
J'ai longtemps été trésorier d'une association franco-suisse de taille relativement modeste, avec un compte de résultat qui tournait autour de 15'000 euros par année. Une association a tout à fait le droit d'employer des salariés à temps plein, par exemple un secrétaire général, ou à durée déterminée pour une mission ponctuelle, par exemple un journaliste pour rédiger des plaquettes publicitaires. Dans tous les cas il faut évidemment que les finances de l'association autorisent de telles dépenses, c'est à dire trivialement que les recettes et/ou l'en-caisse soient suffisants sortir un tel montant : les associations qui peuvent s'offrir des salariés à temps plein sont par conséquent le plus souvent de très grosses associations, de plusieurs milliers de membres au moins. Ce n'était évidemment pas le cas de la mienne mais on avait tout de même, à l'occasion, recours à des professionnels rémunérés pour effectuer tel et tel travaux spécifiques.

Les recettes sont habituellement principalement constituées par les cotisations des membres : il faut donc qu'ils soient suffisamment nombreux à verser une cotisation suffisamment élevée. Peuvent s'y adjoindre des subventions et dons divers (collectivités publiques, dons privés, ... mais ça ne tombe pas tout seul, il faut aller les chercher), des facilités de caisse de la part des banques (je dis ça en théorie, car j'avais quant à moi une gestion orthodoxe de la comptabilité de l'association : si les caisses étaient vides, je fermais le robinet :mrgreen: ) ou encore les recettes issues d’événements particuliers : kermesse, buvette, vente de t-shirts, revente de matériel, etc.

En face on aura les dépenses, dont l'expérience m'a démontré que des bénévoles suffisamment motivés ainsi que des statuts suffisamment précis sur les dépenses autorisées, permettaient d'en réduire considérablement le montant total...

Et donc, l'idée c'est d'arriver à l'équilibre, voire de se constituer un trésor de guerre (par accumulation de plusieurs résultats bénéficiaires consécutifs), par exemple en vue de financer un gros projet ; mais ça, ça nécessite une gestion réellement rigoureuse et ça peut prendre un moment, d'autant qu'il est rare, pour une association, d'échapper aux "pique-assiettes", des parasites nuisibles qui d'une façon ou d'une autre, dès qu'ils verront que la caisse commence à se remplir, trouveront toujours la combine inattendue pour taper dedans pour leur propre compte. Un combat de chaque instant :).

Puis-je te demander, Barbara, ce que sont les objectifs de cette association ?

A bientôt,

JP.
sep récurrente-rémittente depuis 1993, diagnostiquée en 1995.

Avatar de l’utilisateur
Barbara92
VIP
Messages : 4158
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Re: Créer une association, qui s'est déjà lancé ?

Message non lu par Barbara92 » 26 août 2020, 03:06

Bonjour PatrickS et Nostromo, merci pour ces informations qui aident bien à comprendre le fonctionnement d'une association.

Si je comprend bien en plus des adhésions, les subventions et dons divers ont une importance capitale pour améliorer la trésorerie.
Et pour cela, les actions de communication, de "prospection" sont indispensables.

Pour répondre à ta question Nostromo, l'objectif de cette association sera de sécuriser le parcours des patients en errance diagnostique.
Parce que malheureusement je suis très loin d'être le seule, et que pour chacun à chaque fois la double sentence est vécu de le même manière.
Parce qu'il n'existe pas d'associations pour ça, à part l'association "Diagnostic unique" qui concerne uniquement les enfants.
Il y a les maladies rares, qui, en s'additionnant finissent par être nombreuses et qui demandent énormément de temps, de patience, de curiosité pour les diagnostiquer. L'idéal serait de créer un réseau de médecins qui souhaitent s'investir particulièrement pour les diagnostics difficiles. Et il y a aussi les troubles somatophorme et quand c'est le cas ou que le corps médical pense que c'est le cas le patient ne devrait pas être lâché dans le nature avec une invitation à "prendre des vacances", ou avec une ordonnance pour des anti-depresseurs. Il devrait être orienté, lettre à l'appui à des psys spécialistes de ce genre de trouble.
Je crois bien que tous aimeraient qu'on leur dise : vous pouvez guérir.
Je pense qu'il y a quelque chose à faire, surtout que ça peut aussi aider le trou de la secu.
Un patient en errance coûte très cher à la secu, car souvent et malgré lui il multiplie les consultations, les examens et les arrêts maladies.
De l'errance, à la sep, à l'errance

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
VIP
Messages : 3010
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Re: Créer une association, qui s'est déjà lancé ?

Message non lu par PatrickS » 26 août 2020, 09:17

Bonjour,

Nostromo, je parlais d'une association "classique", qu'on trouve un peu partout (relativement petite).

Pour info, je faisait parti d'une des plus grosses associations mondiales et il n'y avait aucune cotisation, ni subvention. Mais ils ont tout de même des employés à plein temps. C'est les Alcooliques Anonymes. Ils se finances uniquement par les dons et la revente de publications internes.

Pour info, ils ne touchent aucune aide/subvention, car ils n'ont pas de liste de membres (anonymes).

L'autre association ou j'ai aidé à la créer, on a fait assez rapidement une grosse manifestation.
Demande de subvention/aides chez des commerçants, banque.... Les affiches ont été payée entièrement par a banque (en quadrichromie), les bénévoles ont fait le travail gratuitement (les repas fait par des restaurateurs, juste à payer es matières premières) et des exposants qui ont payé leur place.
C'était pas mal de travail pour un village de 170 habitants. On a tout de même réussi à rassembler environ 3000 personnes. Le repas sous chapiteau, était soupe de pois ou saumon fumé, civet de sanglier puis tarte. On fêtais les 900 ans de Citeaux (abbaye Cistercienne).
Par contre, on n'a pas réussi à avoir de subventions de l'état/région/département...

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Avatar de l’utilisateur
Barbara92
VIP
Messages : 4158
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Re: Créer une association, qui s'est déjà lancé ?

Message non lu par Barbara92 » 02 sept. 2020, 20:50

Hello,

Je vais commencer à rédiger les statuts, mais c'est du lourd.

Il faut penser à tous les champs d'action de l'association, mais il faut aussi établir les rôles, et ça c'est pas simple.

Je crée l'association avec des personnes qui sont concernés de prêt ou de loin par le problème, mais nous ne sommes pas amis, ni collègue, comment repartir les rôles ? Sur la base du volontariat ?
N'est ce pas possible de repartir plusieurs rôles sur plusieurs personnes ?

Je vois aussi qu'il faut une assemblée générale et un conseil d'administration, même dans une petite association ?

Merci par avance pour vos retours.
De l'errance, à la sep, à l'errance

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
VIP
Messages : 3010
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Re: Créer une association, qui s'est déjà lancé ?

Message non lu par PatrickS » 03 sept. 2020, 11:14

Bonjour,


Pour les status, tu peux rechercher des associations qui se rapprochent de ce que la votre devrait être. Tu prends leurs status comme base et tu changes les parties qui ne te concernent pas.

Pour les rôles, je pense que tu veux parler du bureaux (les "dirigeants).
Il faut voir ce qui convient à chacun.
* Le/la président/e est celui qui signe et qui a le plus de responsabilités. Il a aussi le mauvais rôle: si quelque chose ne marche pas, c'est lui qu'on va voir.
* le/la trésorier/e doit pouvoir bien tenir les comptes (recettes/dépenses) on ne choisit pas quelqu'un qui est nul en calcul et un peu bordélique.
* le/la secrétaire, doit savoir prendre des notes rapidement pour faire les comptes rendus envoyés à chaque membre.
Ensuite on peut rajouter des rôles, mais ce n'est pas obligatoire (vice président pour remplacer le président....).
Pour deux fonctions pour la même personne, je ne sais as si c'est possible. Mais je pense que c'est déconseillé: conflit d'intérêt.

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Avatar de l’utilisateur
Nostromo
Passionné(e)
Messages : 1992
Inscription : 26 mars 2018, 02:32
Ville de résidence : Nyon
Prénom : Jean-Philippe
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15577
Contact :

Re: Créer une association, qui s'est déjà lancé ?

Message non lu par Nostromo » 03 sept. 2020, 11:20

Salut,
Barbara92 a écrit :Il faut penser à tous les champs d'action de l'association, mais il faut aussi établir les rôles, et ça c'est pas simple.
Comme disait l'autre, "ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément" :). Tu as deux types de rôles possibles : les rôles "organisationnels" (le bureau notamment : l'exécutif de l'association) et les rôles "fonctions" (untel est responsable des relations avec la presse, tel autre est responsable de tel projet particulier, etc.). Si tes statuts peuvent, c'est de bon ton (mais pas obligatoire), prévoir l'existence et le fonctionnement du bureau, les diverses fonctions sont généralement décidées au fil du temps et n'ont vraiment pas besoin d'être inscrites dans les statuts, cela vous bloquerait plus qu'autre chose. En règle générale, plus les statuts seront vagues, plus vous serez libres de faire ce que vous voulez ; plus ils seront précis, plus ils vous limiteront, car on considérera par défaut que ce qu'ils ne prévoient pas, n'est pas possible.
Je crée l'association avec des personnes qui sont concernés de prêt ou de loin par le problème, mais nous ne sommes pas amis, ni collègue, comment repartir les rôles ? Sur la base du volontariat ?
Oui.

Par exemple, la constitution du bureau (président, trésorier, secrétaire) : à part peut-être pour le président, dont la principale responsabilité est d'être le premier à s'asseoir :), il s'agit de rôles ingrats, qui nécessitent un investissement personnel parfois lourd. Trouver quelqu'un qui veut bien s'y coller : on a besoin d'un secrétaire et d'un trésorier, donc. Ces deux rôles, dans une petite association, peuvent très bien être tenus par la même personne, mais il est conseillé alors de trouver quelqu'un de trèèèès motivé. Note qu'un bureau n'est pas obligatoire en soi, mais une association sans bureau, c'est le bordel, on ne sait pas qui fait quoi.
Je vois aussi qu'il faut une assemblée générale et un conseil d'administration, même dans une petite association ?
L'AG est incontournable. Il faudra faire une AG constituante, ou fondatrice, enfin je ne sais plus quel est le terme précis, pour sceller la naissance de l'association ; puis une AG ordinaire à intervalles réguliers, en général tous les ans. Éventuellement des AG extraordinaires pour répondre à un besoin ponctuel (prévoir alors dans les statuts quels sont les modalités pour convoquer une AG extraordinaire). Moins vous serez nombreux et plus ça sera facile, ainsi l'AG "constituante" pourra typiquement n'avoir lieu qu'avec les membres du bureau, même si elle peut également permettre d'enregistrer l'adhésion de nouveaux membres, éventuellement présents (et plus vous serez nombreux, plus vous pourrez espérer dans l'avenir de votre projet : faudra choisir entre ça et la facilité). Le rôle des AG ordinaires est typiquement de présenter un rapport d'activité, un rapport des comptes, d'enregistrer les nouvelles adhésions comme les démissions éventuelles, éventuellement d'élire le bureau (ce rôle pouvant plus typiquement relever du conseil d'administration s'il y en a un), de présenter un plan d'action pour l'exercice à venir, etc.

Le conseil d'administration fonctionne souvent comme un "bureau étendu" ; il se réunit alors plus fréquemment que l'AG. Son existence n'est nullement obligatoire, elle ne le devient que si l'association veut pouvoir prétendre à être déclarée d'utilité publique, ce qui lui ouvre alors la porte à certaines sources de financements "exotiques" (legs par exemple) qui lui seraient impossibles sinon, et qui lui donne également un certain prestige. Il reste qu'avoir un CA ne suffit pas pour être déclaré d'utilité publique, il faut également en faire la demande et ce sont les pouvoirs publics qui prennent seuls la décision, au vu du dossier qui leur est présenté. Une association nouvellement formée et avec aussi peu de membres que d'actions marquantes à son actif a, à mon sens (mais je peux me tromper, qui sait...), fort peu d'espoirs d'obtenir d'emblée sa DUP : il faut commencer par faire ses preuves, et des solides.

Bonne nouvelle : il se trouve qu'une association a parfaitement le droit, au cours de son existence, de changer de statuts (une telle modification passe alors habituellement par un vote de l'AG), en particulier de passer d'une forme "simple" sans comité à une forme plus complexe avec comité, etc., aussi je suggérerais bien de commencer gentiment avec une structure sommaire et pas prise de tête (un bureau qui convoque les membres une fois par an en AG, et les membres qui mènent telles et telles actions entre deux AG) puis, en fonction du succès de l'association (motivation des membres, nombre de membres, notoriété, reconnaissance...), de monter en puissance par la suite. C'est comme quand quelqu'un veut lancer son propre business : il commence par une forme simple genre EURL, puis il pourra passer la seconde et se constituer en SARL, si le business devient très très florissant il pourra passer en SA, etc. Idem si vous souhaitez ajouter des activités "autorisées".

Je dirais qu'à ce stade, le plus important est avant tout d'avoir les idées claires sur les actions que tu veux mener avec ton association. Imagine que ça y est, vous êtes constitués en association, la première AG vient d'avoir lieu, vous êtes prêts à bouffer du lion : vous faites quoi ? Si tu arrives à répondre sans hésitation à cette question, tout devrait se passer très bien (on en revient à la citation de Boileau).

D'un point de vue organisationnel, tu peux considérer le bureau comme le gouvernement, le comité comme le parlement et l'AG comme le peuple : ça peut aider à avoir une vision plus claire.

A bientôt,

JP.
sep récurrente-rémittente depuis 1993, diagnostiquée en 1995.

Avatar de l’utilisateur
Barbara92
VIP
Messages : 4158
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Re: Créer une association, qui s'est déjà lancé ?

Message non lu par Barbara92 » 04 sept. 2020, 09:58

Nostromo a écrit :
03 sept. 2020, 11:20
Comme disait l'autre, "ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément" :). Tu as deux types de rôles possibles : les rôles "organisationnels" (le bureau notamment : l'exécutif de l'association) et les rôles "fonctions" (untel est responsable des relations avec la presse, tel autre est responsable de tel projet particulier, etc.). Si tes statuts peuvent, c'est de bon ton (mais pas obligatoire), prévoir l'existence et le fonctionnement du bureau, les diverses fonctions sont généralement décidées au fil du temps et n'ont vraiment pas besoin d'être inscrites dans les statuts, cela vous bloquerait plus qu'autre chose. En règle générale, plus les statuts seront vagues, plus vous serez libres de faire ce que vous voulez ; plus ils seront précis, plus ils vous limiteront, car on considérera par défaut que ce qu'ils ne prévoient pas, n'est pas possible.
Merci, j'avais peur en effet qu'on soit bloqués avec des postes bien définis
Nostromo a écrit :
03 sept. 2020, 11:20
Oui.

Par exemple, la constitution du bureau (président, trésorier, secrétaire) : à part peut-être pour le président, dont la principale responsabilité est d'être le premier à s'asseoir :), il s'agit de rôles ingrats, qui nécessitent un investissement personnel parfois lourd. Trouver quelqu'un qui veut bien s'y coller : on a besoin d'un secrétaire et d'un trésorier, donc. Ces deux rôles, dans une petite association, peuvent très bien être tenus par la même personne, mais il est conseillé alors de trouver quelqu'un de trèèèès motivé. Note qu'un bureau n'est pas obligatoire en soi, mais une association sans bureau, c'est le bordel, on ne sait pas qui fait quoi.
Je me suis renseignée sur ces 3 postes.
J'occuperai le poste présidente, et il y aura surement une vice-présidente.
Le poste de secrétaire l'idéal serait de le répartir sur plusieurs personnes car ça va être du boulot.
Le poste de trésorier est celui qui me perturbe le +. Selon mes recherches, ses missions sont :
Gestion financière et fiscale de l’organisation à but non lucratif
Responsable des comptes et des finances de la structure
Tenue de la comptabilité
Gestion des fonds (recette et dépenses)
Etablissement du budget prévisionnel
Application de la politique financière définie par les instances dirigeantes de l’association
Elaboration du registre financier annuel à soumettre à l’AG
Assure la relation entre l’association et son banquier
A l’instar du président, a aussi le pouvoir de signer les comptes bancaires de l’organisme associatif
En tant que gestionnaire des fonds, peut décider au nom de structure d’investir dans des placements financiers avec les excédents de trésoreries. Comme il s’agit d’un placement à risque, il engage sa responsabilité.
Dans tous les cas doit s’assurer que les dispositions légales et statutaires lui confèrent de telles prérogatives.

C'est carrément un vrai comptable qu'il nous faut :roll:
Nostromo a écrit :
03 sept. 2020, 11:20
L'AG est incontournable. Il faudra faire une AG constituante, ou fondatrice, enfin je ne sais plus quel est le terme précis, pour sceller la naissance de l'association ; puis une AG ordinaire à intervalles réguliers, en général tous les ans. Éventuellement des AG extraordinaires pour répondre à un besoin ponctuel (prévoir alors dans les statuts quels sont les modalités pour convoquer une AG extraordinaire). Moins vous serez nombreux et plus ça sera facile, ainsi l'AG "constituante" pourra typiquement n'avoir lieu qu'avec les membres du bureau, même si elle peut également permettre d'enregistrer l'adhésion de nouveaux membres, éventuellement présents (et plus vous serez nombreux, plus vous pourrez espérer dans l'avenir de votre projet : faudra choisir entre ça et la facilité). Le rôle des AG ordinaires est typiquement de présenter un rapport d'activité, un rapport des comptes, d'enregistrer les nouvelles adhésions comme les démissions éventuelles, éventuellement d'élire le bureau (ce rôle pouvant plus typiquement relever du conseil d'administration s'il y en a un), de présenter un plan d'action pour l'exercice à venir, etc.
Du coup est-ce que toute décision doit passer par l'AG, ou est-ce que le président peut prendre des décisions sans ça ?
Nostromo a écrit :
03 sept. 2020, 11:20
Le conseil d'administration fonctionne souvent comme un "bureau étendu" ; il se réunit alors plus fréquemment que l'AG. Son existence n'est nullement obligatoire, elle ne le devient que si l'association veut pouvoir prétendre à être déclarée d'utilité publique, ce qui lui ouvre alors la porte à certaines sources de financements "exotiques" (legs par exemple) qui lui seraient impossibles sinon, et qui lui donne également un certain prestige. Il reste qu'avoir un CA ne suffit pas pour être déclaré d'utilité publique, il faut également en faire la demande et ce sont les pouvoirs publics qui prennent seuls la décision, au vu du dossier qui leur est présenté. Une association nouvellement formée et avec aussi peu de membres que d'actions marquantes à son actif a, à mon sens (mais je peux me tromper, qui sait...), fort peu d'espoirs d'obtenir d'emblée sa DUP : il faut commencer par faire ses preuves, et des solides.

Bonne nouvelle : il se trouve qu'une association a parfaitement le droit, au cours de son existence, de changer de statuts (une telle modification passe alors habituellement par un vote de l'AG), en particulier de passer d'une forme "simple" sans comité à une forme plus complexe avec comité, etc., aussi je suggérerais bien de commencer gentiment avec une structure sommaire et pas prise de tête (un bureau qui convoque les membres une fois par an en AG, et les membres qui mènent telles et telles actions entre deux AG) puis, en fonction du succès de l'association (motivation des membres, nombre de membres, notoriété, reconnaissance...), de monter en puissance par la suite. C'est comme quand quelqu'un veut lancer son propre business : il commence par une forme simple genre EURL, puis il pourra passer la seconde et se constituer en SARL, si le business devient très très florissant il pourra passer en SA, etc. Idem si vous souhaitez ajouter des activités "autorisées".

Je dirais qu'à ce stade, le plus important est avant tout d'avoir les idées claires sur les actions que tu veux mener avec ton association. Imagine que ça y est, vous êtes constitués en association, la première AG vient d'avoir lieu, vous êtes prêts à bouffer du lion : vous faites quoi ? Si tu arrives à répondre sans hésitation à cette question, tout devrait se passer très bien (on en revient à la citation de Boileau).
D'accord c'est bon à savoir que le changement de statuts soit possible.
Du coup un élargissement de champs d'action est possible aussi ?

Oui j'arrive à répondre à cette question sans hésitation !
J'ai pleins d'idées qui fusent, le plus gros travail sera l'ordre de toutes ces idées.
Et le temps ..

Merci pour toutes ces informations précieuses !
De l'errance, à la sep, à l'errance

Avatar de l’utilisateur
Nostromo
Passionné(e)
Messages : 1992
Inscription : 26 mars 2018, 02:32
Ville de résidence : Nyon
Prénom : Jean-Philippe
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15577
Contact :

Re: Créer une association, qui s'est déjà lancé ?

Message non lu par Nostromo » 04 sept. 2020, 13:18

Salut,
Barbara92 a écrit :Le poste de secrétaire l'idéal serait de le répartir sur plusieurs personnes car ça va être du boulot.
Le rôle du secrétaire de l'association consiste principalement à rédiger les comptes-rendus des différentes réunions (bureau, éventuellement CA, AG), comptes-rendus qui doivent ensuite être validés par les différents organes concernés (exemple : le compte-rendu de l'AG de l'année n-1 fait généralement l'objet d'un vote d'acceptation lors de l'AG n). Si tu prévois d'autres tâches de nature administrative, comme par exemple envoyer des courriers etc., il n'y a pas de raison pour que cela soit la chasse gardée du seul secrétaire de l'association.

Avant d'être trésorier j'étais webmaster, ce n'est qu'ensuite que j'étais en plus devenu trésorier. En tant que webmaster on m'avait confié l'informatisation de la gestion des membres (que j'avais faite via une base de données mysql accessible sur internet), ce qui m'avait rapidement valu de m'occuper entre autres de l'édition des courriers annuels de demandes de cotisations, puis du suivi du versement correct de ces cotisations avec relances automatiques, etc. Le trésorier précédent n'en pouvant plus de l'être (trésorier), c'était assez naturellement que j'avais repris le flambeau. A ce sujet :) il vous faudra également sans doute prévoir un webmaster, un site web ou une page Facebook sont d'excellents moyens de vous faire connaître pour pas cher, tout en vous apportant une certaine respectabilité.
Le poste de trésorier est celui qui me perturbe le +. Selon mes recherches, ses missions sont :
T'emmerde pas avec ça. La tenue de la comptabilité (ce qui consiste en gros à ouvrir les courriers en provenance de la banque pour regarder combien de sous il reste sur le compte) avec établissement annuel des comptes, à destination en particulier de l'AG (qui devra accepter la validité de ces comptes, au même titre qu'elle doit accepter la validité du compte-rendu de l'AG précédente par le secrétaire), c'est tout ce qu'on lui demande dans un premier temps. L'établissement d'un budget prévisionnel n'a de sens qu'à partir du moment où tu disposes de revenus suffisants : par exemple dans l'association dont j'étais trésorier, à 15'000 € de recettes par an en moyenne, le comité (CA) avait décidé que c'était beaucoup trop peu pour se prendre la tête à voter un budget.

Une remarque cependant : il est très souhaitable que dans une association, la signature à la banque ne soit jamais confiée à une personne seule, l'idée étant d'interdire à cette personne seule de faire ce qu'elle veut avec le pognon de l'association. Prévoir par conséquent ce qu'on appelle une "signature à deux", où tout retrait d'argent nécessite la signature de deux personnes. On prend en général le président et le trésorier, mais ça peut être également une signature à deux parmi trois personnes : président + trésorier, président + secrétaire ou trésorier + secrétaire, etc., enfin c'est le genre de service que devrait proposer la banque.

Une telle chose doit être prévue dans les statuts et la banque doit donc conserver une copie de ces statuts (et la demander si on ne la lui envoie pas spontanément). Elle doit également recevoir immédiatement, et conserver, toute information officielle de l'association (comptes-rendus d'AG, de CA...) qui implique une modification de la signature autorisée : si tes statuts disent par exemple que la signature à deux du président et du trésorier est requise, ils ne diront pas qui sont ce président et ce trésorier, seuls les comptes-rendus de l'AG (ou du CA) le lui diront. Et que se passera-t-il en cas de changement de bureau...

Il peut arriver que la banque ne soit pas aussi rigoureuse dans sa conservation des documents ni dans l'application conforme de ce que disent les statuts, ce qui en théorie engage sa responsabilité en cas d'utilisation non statutaire, autrement dit frauduleuse, du compte.
C'est carrément un vrai comptable qu'il nous faut :roll:
N'exagérons rien, mais certains rudiments de compta (comment établir un bilan, comment établir un compte de résultat...) ne font pas de mal, cela permet de sortir des comptes normalisés autour d'un plan comptable, ce qui confère à l'association beaucoup plus de sérieux (et par conséquent de crédit) que si elle se contentait de sortir le seul journal de caisse. Il reste que se contenter d'éditer le journal de caisse (un journal de caisse, c'est en gros l'empilement chronologique, jour après jour, des dépenses et des recettes, avec un solde de début et un solde de fin d'exercice : pas bien compliqué, en gros il suffit de photocopier les relevés du compte en banque sur l'exercice...), dans le cas d'une petite association, peut suffire (si les dépenses sont peu nombreuses...). L'idée sous-jacente est de rendre possible la vérification des comptes par un tiers.
Du coup est-ce que toute décision doit passer par l'AG, ou est-ce que le président peut prendre des décisions sans ça ?
L'AG ne se réunit qu'une fois par an, sauf exception plutôt rare. L'idée est que le bureau présente devant l'AG ordinaire (annuelle) les projets pour l'année qui vient, l'AG vote son accord (ou pas, mébon, ne compliquons pas à ce stade :D ). Si par la suite les actions menées par l'exécutif (bureau) divergent complètement de ce pour quoi l'AG a donné son accord, ce bureau devra de toute façon en rendre compte à l'AG ordinaire suivante, AG qui pourra le cas échéant décider de renverser ces jean-foutres malhonnêtes et d'élire un autre bureau à la place. Dans le cas d'une association avec comité d'administration, c'est volontiers ce CA qui a droit de regard sur tout ça et qui, selon ce que prévoient les statuts de l'association, peut tout à fait décider de dégager le bureau du jour au lendemain pour en mettre un autre à la place. Le truc, c'est que le CA se réunit quand il le souhaite, et pas une fois par an seulement... Au cours de ma vie associative, j'ai ainsi connu deux "révolutions" suivies d'un changement de régime :) : être membre du bureau ne signifie pas qu'on l'est à vie, ni encore moins qu'on a les mains libres pour faire ce qu'on veut, il faut toujours rendre des comptes.
D'accord c'est bon à savoir que le changement de statuts soit possible.
Du coup un élargissement de champs d'action est possible aussi ?
Je dirais que oui (du temps où j'y étais, les statuts ont changé deux fois), mais vérifie toujours. La principale difficulté pour changer les statuts, c'est que seule l'AG est habilitée à prendre une telle décision : si tu n'obtiens pas le vote de l'AG, ...

Chaque association a sa culture et sa personnalité : il y en a certaines où les membres ne cotisent que pour le seul plaisir d'être membres et se foutent de la gestion interne, du moins tant qu'elle leur paraît gérée correctement. Et d'autres qui sont déchirées par les querelles intestines, les rivalités, des ambitions contradictoires... Je ne peux rien te garantir sur ce qu'il adviendra de la vôtre :).

A bientôt,

JP.
sep récurrente-rémittente depuis 1993, diagnostiquée en 1995.

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
VIP
Messages : 3010
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Re: Créer une association, qui s'est déjà lancé ?

Message non lu par PatrickS » 04 sept. 2020, 14:41

Bonjour,

Pour le/la secrétaire, on peut facilement enregistrer les conversations pour les retranscrire par la suite.
J'étais moi même secrétaire de l'Intergroupe Moselle Est chez les Alcoolique Anonymes (regroupement de huit groupes).
On avait une réunion par mois. Et tout devait être écrit à la main à l'époque. Donc, gros brouillons, puis recopiage au propre et envoi aux différents groupes.
C'est vrai que c'était un très gros travail, bénévole en plus.
Donc un/e secrétaire et un/e secrétaire adjoint serait pas mal.

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Avatar de l’utilisateur
Barbara92
VIP
Messages : 4158
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Re: Créer une association, qui s'est déjà lancé ?

Message non lu par Barbara92 » 10 sept. 2020, 04:58

Merci à vous pour ces informations.

Je vais bientôt commencer la rédaction des statuts.
De l'errance, à la sep, à l'errance

Répondre

Revenir à « Forum libre... »